Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tannhauser's Gate

Tannhauser's Gate

Lectures, chroniques, interviews, news, polars et romans noir, sf et fantasy


"Rosewater" de Tade Thompson

Publié par Tannhauser sur 22 Mars 2018, 14:43pm

Catégories : #Chroniques, #Tade Thompson, #Rosewater

 

Tade Thompson est un auteur britannique dont j'avais entendu parler en 2016 quand il a remporté le Golden Tentacle des Kitschies (une récompense britannique) pour son premier roman "Making Wolf". J'avais l'intention de lire ce polar à l'époque, mais par manque de temps je n'en ai pas eu l'occasion, et je l'ai oublié... Honte sur moi... Il y a quelques mois je suis tombé sur cet article parlant de plusieurs auteurs de sf d'origine africaine, dans lequel un autre livre de ses livres était cité : "Rosewater".

Cette fois-ci, je me suis dit qu'il ne fallait pas que j'oublie cet auteur, et j'ai donc plongé avec un immense plaisir dans "Rosewater".

 

 

Il s'agit d'un roman de sf, une histoire d'invasion extra terrestre sans les clichés habituels, se déroulant entièrement au Nigéria, un peu comme ce qu'avait fait Nnedi Okorafor avec "Lagoon", mais avec un traitement totalement différent ici, beaucoup plus proche d'un cyberpunk avec un brin de Philip K Dick.

Nous sommes à Lagos en 2066, il y a plusieurs années quelque chose a atterri à Hyde Park à Londres, une entité extra terrestre que les anglais ont baptisée Wormwood. Peu de temps après, cette entité s'est déplacée à Lagos, et d'une façon ou d'une autre a créé une espèce d'énorme dôme organique de plusieurs kilomètres de long. Ce dôme a été surnommé Utopicity. Une fois par an, ses parois s'ouvrent et quelque chose se produit : radiations, énergie, spores, nanotechnologie, magie ? Personne ne connaît ou ne comprend tous les détails, mais cela guérit les personnes malades aux alentours. Rosewater est le nom de la ville qui s'est formée autour d'Utopicity...

Kaaro, le personnage principal, travaille pour une banque, mais son vrai travail dépend d'un organisme appelé S45, une sorte de police secrète cherchant à en savoir plus sur l'entité extraterrestre. Kaaro est ce qu'on appelle un "sensitive" (ou psychic), un médium capable de lire dans les pensées ou d'accéder à ce qu'il appelle la "xenosphère", une espèce de monde fantasmagorique, auquel tous les sensitives ont accès, comme un deuxième monde virtuel. Dans ce monde fantasmagorique, il peut accéder à tous les souvenirs ou toutes les pensées de n'importe qui, c'est pourquoi la S45 le charge surtout des interrogatoires en utilisant ses capacités.

Dans le monde de "Rosewater", les sensitives et la xénosphère ont été rendus possible par les spores extraterrestres : ascomycetes xenosphericus.

Quand d'autres sensitives travaillant pour le S45 commencent à tomber malade et mourir, Kaaro va être chargé par ses supérieurs de trouver la cause de tout ça, et si oui ou non cela est lié à une mystérieuse dissidente nomade surnommée "Bicycle girl".

Le roman alterne entre les chapitres suivant Kaaro en 2066 et des chapitres se passant à différentes époques de sa vie, en commençant par ses réactions quand il a découvert ses capacités, puis ses différentes rencontres, son recrutement par le S45, ses premières missions, etc.. Cette construction est réussie, c'est un des points forts du roman, avec bien sûr la personnalité de Kaaro. C'est un antihéros intéressant, loin des clichés des agents à la James Bond ou Jack Bauer, les flashbacks s'étalant entre 2055 et 2066 nous apprennent de plus en plus de choses sur lui mais aussi sur l'univers du livre.

J'arrive ainsi à un autre point fort : le monde créé par Tade Thompson est proche du notre et incroyable de vraisemblance, les explications scientifiques données sont plausibles. Il est peuplé de superbes personnages secondaires et rempli d'inventions telles que la xenosphère, Wormwood, les sensitives, la façon dont les sensitives protègent le réseau bancaire simplement en lisant des livres pour "noyer" toutes les autres pensées autour de la banque, les floaters et bien d'autres choses... Je ne vais pas trop parler des personnages, mais Oyin Da et Layi valent le détour... Une fois ma lecture finie, je n'avais qu'une envie : en apprendre encore plus sur ce monde.

Tade Thompson a écrit un excellent roman, à mi chemin entre un polar cyberpunk et un roman fantastique racontant une invasion extraterrestre insidieuse. L'ampleur de l'univers créé me faisait penser à "Zoo city" de Lauren Beukes ou même au livre de Neal Stephenson  "Le samouraï virtuel", et à certains moments à "Akira" de Katsuhiro Otomo. Le seul point négatif c'est que "Rosewater" est le premier tome d'une trilogie et qu'il va falloir attendre pour lire la suite...

"Rosewater" a reçu en 2017 le premier Nommo award du meilleur roman de science fiction attribué par l'African speculative fiction society. Espérons qu'un éditeur français finira par s'intéresser à cet auteur, car en plus de ses deux romans, sa novella "The murders of Molly Southbourne" (2017) publié chez Tor rencontre aussi beaucoup de succès en ce moment.

 

Update en avril 2019 :

"Rosewater" vient de sortir en français dans la collection Nouveaux Millénaires, traduit pas Henry-Luc Planchat. Le deuxième tome intitulé "The Rosewater Insurrection" est sorti en langue anglaise en mars, le dernier tome, "The Rosewater Redemption" est annoncé pour octobre 2019, toujours en anglais...

Je viens de terminer "'The Rosewater Insurrection", je dois avouer que c'est tout aussi réussi, Kaaro n'est plus le narrateur principal, Tade Thompson multiplie les points de vues tout au long du roman, parmi lesquels nous suivons trois voix principales : Aminat (l'amie de Kaaro que nous rencontrons dans le premier roman), Anthony, l'humain moitié avatar moitié porte-parole de Wormwood, et pour finir le fameux maire de Rosewater, Jack Jacques dans sa lutte contre le gouvernement pour faire de Rosewater un état indépendant.

On en apprend plus sur Wormwood, on retrouve l'inoubliable Femi, le lecteur fera aussi la connaissance de deux personnages extrêmement intéressants : Lora, l'assistante de Jack Jacques et Alyssa...

Tade Thompson approfondit l'univers de "Rosewater", en utilisant une narration fragmentée (les points de vues alternant constamment permettent vraiment une découverte approfondie de la ville de Rosewater et de ses habitants), sur un ton toujours proche du thriller cyberpunk, chaque page étant bourrée d'inventions incroyables.

 

 

Tade Thompson est devenu un de mes auteurs préférés avec trois romans ("Making Wolf" est tout aussi bon, dans un style complètement différent), c'est sûr que je me procurerai chacun de ses nouveaux romans !

Il faut aussi que je lise sa novella "The murders of Molly Southbourne", qui vient juste de sortir dans la collection Une Heure-Lumière des éditions du Bélial (les détails ici), avec comme toujours une magnifique couverture signée Aurélien Police.

Une suite, intitulée "The survival of Molly Southbourne", est annoncée pour juillet 2019 en langue anglaise.

 

 

La page twitter de Tade Thompson

Tade Thompson sur le site de Tor, sur le site de Fantastic Fiction


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents